Actions

Work Header

Bedtime Stories

Work Text:

Boruto ouvrit les yeux et manqua de hurler en voyant que Mitsuki était debout à côté de son lit et qu'il le fixait. En le voyant réveillé, ce dernier sourit – Boruto ne trouvait pas ce sourire rassurant, bien au contraire.

- Qu'est-ce que tu fais ? demanda Boruto. Depuis combien de temps tu es réveillé ?

Depuis combien de temps tu me regardes dormir, aurait-il demandé, mais la réponse à cette question l'effrayait et il préféra ne pas la poser.

- Je n'arrive pas à m'endormir, répondit simplement Mitsuki en ignorant sa deuxième question.

Boruto savait que les personnes normales qui n'arrivaient pas à dormir ne fixaient pas leurs amis pendant de longues minutes jusqu'à ce qu'ils se réveillent, mais Mitsuki était loin d'être normal. Il aimait penser qu'il était habitué aux habitues étranges de Mitsuki, mais c'était un mensonge. Ils étaient amis depuis plusieurs mois et, faisant désormais partie de la même équipe, il était habitué à ne pas le comprendre. Et il n'arriverait jamais à s'habituer à l'intérêt qu'il lui portait.

Shikadai et Inojin aimaient sous-entendre que Mitsuki ne voulait pas juste être son ami. Chouchou était persuadée que Boruto ne disait pas toute la vérité sur leur relation. Sarada se contentait de les fixer en silence quand Mitsuki se tenait un peu trop près de Boruto ou que sa main restait posée un peu trop longtemps sur son avant-bras, un air légèrement dégoûté au visage.

Boruto n'avait jamais eu un ami aussi étrange que Mitsuki. Ce n'était pas forcément une mauvaise chose, il disait et faisait toujours des choses hilarantes, mais quand Mitsuki décidait que Boruto serait sa victime (ce qui, apparemment, arrivait quasiment tout le temps), il ne savait pas trop comment y échapper.

Boruto regarda Mitsuki qui n'avait pas bougé, toujours son habituel sourire énigmatique aux lèvres, et soupira. Il regrettait presque de l'avoir invité à dormir chez lui. La prochaine fois, il y réfléchirait à deux fois avant de lancer des paroles en l'air (il savait bien que le garçon prenait toujours tout au sérieux).

- Et ? Qu'est-ce qu tu veux que j'y fasse ? Je vais quand même pas te raconter une histoire.

Mitsuki écarquilla les yeux et Boruto sentit qu'il avait fait une grosse erreur.

- Une histoire ? Quelle genre d'histoire ?

- Mitsuki... Mitsuki ?!

Boruto regarda avec horreur Mitsuki lever la couverture de son lit pour se glisser le plus naturellement du monde à côté de lui.

- Qu'est-ce que tu fais ?! s'écria-t-il à la fois surpris de l'audace de son ami mais aussi parce qu'il ne s'était pas préparé à sentir ses pieds froids se coller aux siens.

- Tu as dit que tu allais me raconter une histoire. Je ne voudrais pas réveiller tes parents, tu pourras parler tout bas si je suis proche de toi.

Et, comme si son explication était tout à fait logique et évidente, Mitsuki posa sa tête sur le torse de Boruto, sans jamais arrêter de sourire. Le blond savait bien que son cœur battait beaucoup trop vite, que Mitsuki devait évidemment l'entendre, qu'il allait comprendre que quelque chose n'allait pas et, comme à son habitude, il finirait par poser bien trop de questions embarrassantes auxquelles il ne saurait de toute façon pas répondre – mais il ne pouvait pas garder son calme. Pas quand il pouvait sentir l'odeur de son propre shampoing qu'il avait utilisé tellement le garçon était proche de lui.

Pourtant, contre toute attente, Mitsuki resta silencieux.

Boruto comprit qu'il attendait son histoire.

Alors, sans savoir où il pouvait mettre ses mains de peur de toucher Mitsuki et de déclencher une vague de sentiments auxquels il ne voulait pas réfléchir, Boruto commença à raconter une histoire.